Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 30 novembre 2018 à 18h

Soirée-débat autour d' Elysée Reclus

Conférence et débat animés par Michel Hayotte.

Suivi d'une repas partagé (Amenez un plat)

participation à prix libre

Élisée Reclus, de son nom complet Jacques Élisée Reclus, né à Sainte-Foy-la-Grande le 15 mars 1830 et mort à Torhout en Belgique le 4 juillet 1905, est un géographe libertaire et militant anarchiste français. Communard, théoricien anarchiste, il fut un pédagogue et un écrivain prolifique.

Tout élan de libération pose la question du recours à la violence. Autodéfense, résistance active, insurrection, révolution, la violence est-elle la seule possibilité d'assurer la survie ou le devenir politique des hommes?

Ces interrogations ont traversé la pensée anarchiste. Par exemple dans cet extrait d'une lettre de Elysée Reclus à Henri Roorda van Eysinga du 13.12.1893: « Sois toi-même ; défends ta personnalité envers et contre tous ; que ta main soit levée contre celui qui attente à ta liberté et à ta dignité… et plus loin, Vous vous rappelez sans doute le beau cri de Proudhon, parlant du prêtre qui viendrait baptiser son enfant : «Je tuerai le prêtre.» L'eût-il fait ? Peu importe ! Il suffit qu'il ait eu le droit de le faire. ».

« Vous connaissez la légende hindoue. Un jour, Bouddha, frère de tous les êtres qui vivent, rencontra un tigre mangeur d'hommes, et il se laissa manger. » Elysée Reclus ajoute ceci : « Je comprends cet apologue. Mais les Bouddhistes ne nous racontent pas si, voyant un jour un tigre se précipiter sur un enfant pour le dévorer, il laissa faire aussi. Pour moi, je crois que ce jour-là, Bouddha tua le tigre. Tout est là. L'homme qui aime ses semblables a-t-il le droit de jugement personnel pour savoir quand il emploiera la violence pour défendre ses semblables ? Tolstoï dit «jamais». Il dit : «Laisse le tigre manger l'enfant. Les anarchistes disent : «Je n'ai pas à pénétrer les arcanes de ta conscience. Fais ce que veux.» lettre à Richard Heath 19 12 93.

La deuxième moitié du 19 ème siècle et la pensée du géographe anarchiste, ou de l'anarchiste géographe Elysée Reclus, sont traversées de cette interrogation de la violence, depuis l'insurrection de la Commune en passant par le procès de Ravachol, des bombes contre l'assemblée Nationale à l'attentat contre le président de la République.

Source : message reçu le 8 novembre 21h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir