Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 16 octobre 2021 à 10h

- AMNISTIE pour les GILETS-JAUNES,

- ANNULATION de toutes les SANCTIONS-MACRON (300 000 "Suspensions") :

.

Un MÊME COMBAT contre la REPRESSION !

.Pétition en ligne : https://www.mesopinions.com/petition/droits-h…

.

En sanctionnant, plusieurs centaines de milliers de salariés, en leur interdisant d'aller travailler, Emmanuel Macron réalise ainsi, la plus grande répression, contre le monde du travail, jamais organisée.

.

Pire, même, pour ce faire, il ne respecte aucunes des procédures légales, prévues par le Code du Travail, lorsqu'un patron prend une telle mesure (disciplinaire ou économique) contre ses employés.

.

Où Macron s'arrêtera t-il ?

Le « PASS» va t-il servir dorénavant à licencier définitivement ceux qui s'opposent à lui ?

On peut le craindre !

…Car visiblement notre « Jupiter » s'inspire de Margaret Thatcher, et de Ronald Reagan, ses mentors.

.

Car cette répression massive, perpétrée contre des travailleurs (salariés ou précaires) est comparable à celle déployée contre le mouvement des Gilets-Jaunes, par sa violence, et par son caractère arbitraire.

.

En effet, pour casser ce mouvement social, qui s'opposait à lui, Macron a déployé un arsenal policier et judiciaire phénoménal.

Ce furent d'abord les intimidations, et provocations policières à chaque manifestation (matraques, lacrymogène, grenades, LBD40).

Puis sont tombées les dizaines de milliers d' amendes très onéreuses (de 135 à 800 euros).

Mais comme les Gilets-Jaunes « ne lâchaient rien ! » , ce furent les arrestations, les gardes à vue et les lourdes condamnations pénales.

C'est ainsi, que plus de 1 000 Gilets-Jaunes ont été envoyés en prison (avec mandat de dépôt immédiat …à la grande différence des Sarkozy ou Fillion et consort !) ; C'est ainsi que 20 000 d'entre eux ont également été interdits de manifestation (et ils le sont encore aujourd'hui).

.

Visiblement, notre petit « Napoléon XIV, est prêt à recommencer, face aux mobilisations actuelles contre le « PASS ». Certes il agit (pour l'instant) sous une forme différente, mais elle est tout aussi répressive.

.

Le soutien aux salariés sanctionnés est donc inconditionnel !

L'ANNULATION des SANCTIONS est une EXIGENCE,

tour comme l' AMNISTIE pour les Gilets Jaunes.

Source : message reçu le 11 octobre 07h