Réagir (2)EnvoyeriCalPartager

jeudi 27 septembre 2018 à 14h

SEMAINE DE MOBILISATION POUR NOS DROITS DU 20 AU 27 SEPTEMBRE 2018

SEMAINE DE MOBILISATION POUR NOS DROITS DU 20 AU 27 SEPTEMBRE 2018 L'année 2018 restera marquée par l'adoption en France d'une loi Asile Immigration qui réduit les possibilités d'obtenir une protection pour les demandeurs d'asile (en particulier en raccourcissant les délais de recours vis à vis des décisions des pouvoirs publics) malgré une importante mobilisation d'ONG et de collectifs investis dans l'accueil des migrants. Plus généralement, nous assistons à un renforcement de la répression des militants et bénévoles qui tentent par divers moyens de résister aux mesures injustes et malveillantes : application automatique de la procédure Dublin, suspicion envers les étrangers mineurs, arbitraire des réponses de l'OFPRA,… Le Gard et l'Hérault n'échappent pas à ces tendances. La multiplication des expulsions, incarcérations, procès, personnes déboutées du droit d'asile en situation d'errance (y compris des familles entières avec des enfants nés en France) est inacceptable. Investi depuis plusieurs années dans le soutien aux personnes migrantes, Robert Latapy (RL) a participé en avril dernier à la mobilisation pour s'opposer à l'expulsion en Guinée de Moussa, où sa vie est en danger. A l'issue de la manifestation du 29 avril à Nîmes où un tag «PREFET DE N » est inscrit sur le mur de la préfecture, il est interpellé et mis en garde à vue du dimanche 18 heures au lundi 14 heures. Conduit au tribunal, le Juge décide de le poursuivre pour dégradation et outrage à personne dépositaire de l'autorité publique, avec un procès en septembre, assorti d'un contrôle judiciaire (CJ) jusqu'à cette date lui interdisant d'aller dans le Gard. L'affaire est montée jusqu'au ministère de l'intérieur. La même semaine, la préfecture tente à nouveau d'expulser Moussa mais 150 personnes sont devant le Centre de Rétention en pleine nuit. Pour échapper à cette mobilisation, la police transporte furtivement Moussa jusqu'à l'aéroport de Lyon : son refus d'embarquer lui vaut une poursuite au pénal et 2 mois d'emprisonnement à Lyon. Des dizaines de milliers de personnes soutiennent alors Moussa, son dossier a un impact national, la menace pour les homosexuels étant bien réelle et documentée, y compris dans les rapports de l'OFPRA. Fin mai, RL fait une demande de mainlevée de son CJ : le tribunal maintient l'interdiction de venir à Nîmes, suivant sans doute la position du procureur qui a déclaré à l'audience «il y a eu des manifestations, tout se passait bien jusqu'à ce tag». Depuis, Moussa est sorti de prison, l'OFPRA a effectué le réexamen de sa demande d'asile en juillet et de nouveau refusé la protection, un recours à la CNDA est déposé et l'appel du jugement pour refus d'embarquer reporté : la menace d'expulsion est toujours bien réelle. D'autres migrants, tout l'été, ont subi la même application aveugle de dispositions contraires à la convention de Genève sur l'accueil des personnes nécessitant une protection : déportations dans leur pays d'origine (y compris Soudan ou Afghanistan), refoulement à la frontière, transferts Dublin dans des pays d'Europe déjà saturés ou ouvertement xénophobes. D'autres militants sont poursuivis pénalement y compris pour des faits relevant de l'assistance à personne en danger ou de l'opposition à des agissements de groupes d'extrême-droite incitant à la haine raciale. C'est pourquoi cet appel est lancé à une semaine de mobilisation, pas seulement pour protester et soutenir face à la répression, mais pour affirmer nos droits, personnes migrantes et personnes engagées à leurs cotés, dans tous les domaines où ils sont menacés. Chacun aura à cœur de mettre en avant ceux qu'il lui semble le plus urgent de revendiquer. Le programme des mobilisations sera communiqué très prochainement, un rassemblement est d'ores est déjà prévu le jeudi 27 septembre à 14h devant le TGI de Nîmes en soutien à Robert lors de son procès.

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

actualisation du programme

Par Anonyme, le 19/09/2018 à 14:13

Programme :

depuis le 1er septembre : concours «finissez d'encrer» : https://www.facebook.com/events/1938188416224785/

durant la semaine : exposition de dessins de Jean-Michel Delambre à la médiathèque du Vigan (rencontre le samedi 22 à 17h). Il sera également présent aux projections du court-métrage « partir » et à la librairie le Pouzadou le samedi à 10h.

Réunions Publiques :

  • jeudi 20 sept 18h30 à Ganges : Café du Siècle (1 r. Biron) «comment défendre et faire progresser les droits des migrants et de leurs soutiens dans un contexte répressif et xénophobe ? »
  • lundi 24 sept à 19h à Montpellier : bar-restaurant le Dôme (2 Ave G. Clémenceau) « mobilisation pour nos droits »

Présences sur les marchés :

  • vendredi 21 matin à Ganges avec expo + spectacle acrobatique
  • samedi 22 matin au Vigan avec expo + « choeur du monde » + lectures publiques suivi d'un pic-nic dans le parc des chataigniers
  • mardi 25 matin à Saint-Jean du Gard avec diff de tract

Interventions lors de projections ou réunions :

  • jeudi 20 à 20h au Vigan : projection de court-métrage « partir » et documentaire « et nous jetterons la mer derrière vous »
  • jeudi 20 à partir de 18h à Lunel : rencontre conviviale au Temple des arts, film « au cœur de la terre » sur la Casamance à 20h30
  • jeudi 20 à 19h30 à Nîmes : au ZO (26 r. de l'Agau) débat autour de la revue « Réfractions » sur « droit de propriété contre droit au logement »
  • samedi 22 à 18h15 au Vigan : projection de « partir » suivi d'un documentaire « hauts et forts, la riche aventure des salauds d'pauvres »
  • jeudi 27 à 19h45 à Montpellier : projection au Diagonal de « libre »
  • samedi 29 à au Vigan : projection de « libre »

Rassemblement :

- jeudi 27 à 14h à Nîmes : audience au TGI (face aux arènes) suite au tag « PREFET de N » sur le mur de la préfecture

infos sur :

http://www.pvigtac.fr/events/revendiquer-et-defendre-nos-droits

https://gard.demosphere.eu/rv/4762

http://www.fa-30-84.org/www/

Communiqué, soutiens et Programme de la semaine

Par Anonyme, le 16/09/2018 à 16:23

Communiqué, soutiens programme « semaine pour revendiquer nos droits du 20 au 27 »

La restriction des droits, les atteintes à la liberté des personnes et des peuples à disposer d'eux-mêmes ne sont pas des fatalités. En France et dans de trop nombreux pays d'Europe et du monde, l'obscurantisme, l'extrême-droite et les apprentis dictateurs, la xénophobie gagnent du terrain.

A l'occasion du procès d'un militant, une semaine de revendication pour les droits des migrants et de la population qui les accompagne est mise en place du 20 au 27 septembre 2018.

Rappel des faits : en avril un tag « PREFET de N » est écrit sur le mur de la préfecture de Nîmes lors d'une manifestation pour protester contre la menace d'expulsion de Moussa, guinéen ayant fuit son pays où il se sentait menacé. Poursuivi pour outrage et dégradation, la répression du présumé auteur de ce cri d'alarme sur la mise en danger de Moussa est aggravée d'un refus de prélèvement ADN et de l'interdiction de séjour dans le Gard.

De son coté, Moussa, après deux mois en prison pour refus d'embarquer dans un vol depuis Lyon, est à nouveau débouté du droit d'asile lors du réexamen de son dossier par l'OFPRA.

Ce ne sont que deux cas parmi des centaines où les droits d'asile, à l'humour, de libre circulation, à la différence, d'affirmer ses droits, à la justice sociale, de manifester... sont malmenés.

C'est inacceptable et nous appelons toutes les personnes, associations, organisations politiques et humanitaires à dire STOP ! Criminaliser les migrants et leurs soutiens remet en cause les fondements de notre société et nous continuerons à exercer nos droits fondamentaux, car ils sont légitimes.

En plus des droits évoqués, l'hiver arrivant, nous rappelons l'exigence inconditionnelle de pouvoir être à l'abri et que tant qu'il y a des logements vides, personne ne doit dormir dehors.

Tous ces éléments seront développés lors de la semaine, en différents lieux et sous diverses formes;

Comité de Résistance à l'Arbitraire, groupement de bonnes volontés à l'occasion de la « semaine de revendication du 20 au 27septembre », membres actifs de l'Intercollectif Cévennes Méditerranée (avec la participation formelle du Collectif Pays Viganais Terre d'Accueil, Collectif Migrants Bienvenus 34 et de Cévennes sans frontières) et organisations ( premiers signataires : AI Nîmes, FA Gard Vaucluse, Le Vigan Insoumis LFI, ATTAC Nîmes, PG30, NPA Nîmes, CGA Montpellier, ACAT Nîmes) dont le soutien a permis de prendre en charge l'intégralité des frais de la semaine.

contact CRA : espritexlibre34190@gexmail.com infos sur : https://gard.demosphere.eu/rv/4762 et sur http://www.pvigtac.fr/events/revendiquer-et-defendre-nos-droits

ou fb : https://www.facebook.com/events/1938188416224785/

Les groupes et personnes soutenant cette semaine de revendication sont invités relayer ce message et participer aux rendez-vous prévus ou en créer un !

Premiers rendez-vous :

  • depuis le 1er septembre : concours pour compléter le tag incriminé : fb concours "finissez d'encrer"
  • médiathèque du Vigan : exposition des dessins de Jean Michel Delambre sera présentée à la médiathèque du Vigan, pour vous raconter l'histoire de l'aventure humaine et cinématographique de la réalistion du court-métrage "PARTIR" (projeté au cinéma du Vigan).
  • vendredi 14 sept 15h : émission en direct sur Radio Escapades (podcastable et rediffusé à partir de lundi)
  • jeudi 20 sept 18h30 : à Ganges, réunion publique de lancement de la semaine au bar le Siècle, 1 rue Biron
  • jeudi : à Nîmes, communiqué à l'occasion d'une présentation de la revue « réfractions » au ZO, 26 rue de l'Agau à Nimes infos sur http://www.fa-30-84.org/
  • jeudi : à Lunel, communiqué à la soirée "Kassoumaï" au temple des arts à Lunel (film "au coeur de la terre" sur la Casamance)
  • jeudi : au Vigan cinéma Palace : "partir"court-métrage d'Ibrahim Drame, Aboubacar Kone et Bruno Landu-Mambotte suivie à 20h de "Et nous jetterons la mer derrière vous" de Noémi Aubry et Anouck Mangeat. Ibrahim Drame et Aboubacar Kone , Jean Michel Delambre (le dessinateur) et Anouck Mangeat seront présents.
  • vendredi 21 matin : présence sur le marché de Ganges, exposition d'affiches sur les thèmes de la semaine en présence de Moussa et ses amis acrobates
  • samedi 22 matin : présence sur le marché du Vigan, idem avec lecture de textes et particpation du "choeur du monde" pour une représentation exceptionnelle
  • samedi 22 à 18h15 : cinéma le Palace le Vigan "partir" court-métrage d'Ibrahim Drame, Aboubacar Kone et Bruno Landu-Mambotte suivie de "Hauts et forts, la riche aventure des salauds d'pauvres" de Camille Gil, qui sera également présente ce soir là, accompagnés d'Ibrahim Drame et Aboubacar Kone , Jean Michel Delambre
  • lundi 24 19h : à Montpellier, réunion publique brasserie le Dôme (Ave G. Clemenceau )
  • mardi 25 matin : présence sur le marché de Saint-Jean du Gard
  • jeudi 27 à 14h : audience au TGI de Nîmes (face aux arènes)
  • samedi 29 intervention lors de la projection du film « Libre » au cinéma du Vigan

https://youtu.be/ptcaqvt4Nt8